Tag-Archive for » handicap «

Et allez….. on continue à faire trinquer les français, tous les français, mêmes et surtout ceux qui sont déjà dans la peine.
Édifiant !
Déjà qu’il n’y avait pas assez d’obligation d’aménagement pour les personnes ayant des problèmes de santé

http://www.faire-face.fr/2017/09/11/moins-normes-plus-constructions/

Pour diverses raisons, j’ai payé personnellement et je paye encore dans mon quotidien pour voir que rien n’est prévu pour les personnes souffrant d’une déficience de leur corps.
J’ai vécu les problèmes que ça engendrait, les regards concupissants ou détournés, les critiques quand ce n’étaient pas les insultes, et le pire ….. l ignorance volontaire ou l’indifférence de mes concitoyens.

J’aimerai, que tous les politiques qui pondent ces conneries, se retrouvent affublé d’un handicap « fictif » (je ne souhaite de mal à personne) : bloquer les mains, les jambes, la colonnes, avoir une canne ou un fauteuil, un bandeau sur les yeux oublié sais je,  et vivre 1 jour où mieux 1 semaine avec ce handicap fictif, pour comprendre,
Mais sans assistance pour leur moindre geste. Et qu’ils essaient de se débrouiller ne serait ce que pour le basique, dans un appartement « classique ».
Et bien sûr, en « téléréalité » histoire que les autres de l’assemblée profitent.
Peut être que comme ça ils arreteraient de parler de « bons sentiments » mais simplement de nécessité vitale et quotidienne.

Il faut une terrible force de caractère, joie de vivre extrême, et l’amour et l’amitié de l’entourage aux personnes concernées par ces soucis, pour vivre dans notre monde actuel,
Respect et admiration.

A notre niveau nous pouvons aider à faire changer les choses :
Parler, diffuser, se battre pour eux, mais plus simplement  aider notre voisins et amis, avoir une attitude normale et chaleureuse comme avec n’importe quelle personne qui n’a pas de problème.
Le handicap n’est pas dans la tête ou le corps des handicapés, il est dans l’esprit de ceux qui se « portent bien » et ne regardent que leur nombril et ils ne tient qu’à nous de nous en guérir.